DHTML Menu By Milonic JavaScript

Français » Les Messages »

La Femme ornée du soleil

20 mars 1996

(Fête de l'Annonciation - Message reçu du 20 au 26 mars 1996)

Je suis Ta servante et je suis là pour Te servir.
Majesté ;, sans Toi, je ne suis rien.
Pur Contentement de mon âme,
j'écoute.

Ma bien-aimée, viens apprendre : qui M'a le plus exalté ? Je vais te dire qui M'a exalté le plus : c'est la Nouvelle Ève ; oui ! la Femme ornée du soleil, debout sur la lune, et avec les douze étoiles sur Sa Tête comme couronne 1 ; car Moi qui ai fait le ciel et tout ce qui s'y trouve, et la terre et tout ce qu'elle porte, et la mer et tout ce qu'elle contient 2, Je L'ai placée au-dessus de toutes ces choses 3 ;

la Reine du ciel est toujours en présence du trône du Très-Haut ; rien moins que la hauteur du ciel au-dessus de la terre est la grandeur de Son Nom, Son Nom, enveloppé dans une robe de lumière ; que le monde entier ploie ses genoux devant Elle qui porte le Nom Sacré de :

Mère de Dieu ;

en Son Sein Immaculé, Elle M'a glorifié en Me recevant, Moi l'Agneau sans défaut, formant un sanctuaire pour le Sanctuaire ; viens chanter un nouveau cantique en Son honneur ; que tout ce qui vit sur terre révère Son Cœur Immaculé, l'Autel dans lequel J'ai été conçu et où Je suis devenu également Dieu-Homme 4 ; nul ne M'a glorifié autant que la Femme revêtue du soleil ;

oui ! Elle est si superbement magnifique dans Son parfait Amour, que les îles, les montagnes, les collines, les vallées et les sources s'inclinent toutes profondément lorsqu'Elle passe près d'elles; et aujourd'hui comme hier, lorsque le Plus Bel Amour passe sur la terre, escortée par Mes Anges — dont les yeux ne cessent jamais d'admirer l'Admirable, la Plus Sainte de toutes les Vierges, émerveillés de la Beauté du Chef-d'Œuvre de Mon Père —, lorsqu'Elle passe sur la terre, Elle intervient amoureusement et répond à vos supplications ;

laissez-Moi vous dire : Mon Sacré Cœur est votre ciel, création, Mon Sacré Cœur que tant d'entre vous rejettent et refusent est votre Ciel, votre Paradis, votre Royaume, votre Héritage, votre Lieu-de-Repos pour l'Éternité ; alors, approchez-vous de ce Cœur qui vous aime tant et Je répandrai, de Mon Cœur dans votre cœur d'innombrables bénédictions, pour que votre âme devienne aussi belle que le printemps, pour transformer votre âme en une tour d'ivoire, un ciel pour Moi Seul ; comment peut-on douter de Mon Amour ? ah ! bien-aimés, chaque fois que vous doutez de Mon Amour, le soleil s'assombrit dans Ma détresse...

aujourd'hui, Je veux exposer, dans Mon immense Amour, le Cœur de Ma Mère 5 ;

6 “ô Chef-d'Œuvre de Mon Père ! ô Sublime Chef-d'Œuvre de Yahvé ! Épouse de Mon Saint Esprit ! Mon Rayonnant Tabernacle ! Ton Cœur Bien-Aimé des Bien-Aimés 7 est Un avec le Nôtre ! Ton Cœur est Mon jardin enclos, une fontaine scellée ; Ton Cœur est une Fontaine qui rend les jardins fertiles ; Ton Cœur, ô Adorable, est Mon Trône, sur lequel J'ai été honoré ; Cœur du Cœur, que J'ai couronné en Notre Présence et en présence de toute Ma cour céleste ; 8 comment quiconque de Mes créatures peut-il renier Ton Cœur 9 ? Toi, l'Arche de puissance, toute revêtue de vertus, Mon Nouveau 10 Cantique, Ma Harpe, Ma Citadelle, Toi dont le Créateur du ciel et de la terre est ravi de la Magnificence, Toi qui Te tiens en Notre Présence et Te tiens plus près que jamais de tous ceux qui T'invoquent ; cependant, comment l'homme a-t-il pu tomber si bas et prendre le chemin trompeur de renier Ton Cœur ?”

n'as-tu pas entendu, création, que Je suis le Cœur de Son Cœur ? l'Âme de Son Âme, l'Esprit de Son Esprit ? n'as-tu pas entendu que Nos Deux Cœurs sont unis en Un Seul ? considère Mon Cœur Rédempteur, considère Son Cœur Co-Rédempteur, considère le Délice de Mon Cœur, qui se lève comme l'aurore, illuminant la terre dans son obscurité ; considère le Cœur de la Reine qui brille sur l'humanité de façon plus éclatante dans Son rayonnement que toutes les constellations réunies ; plus resplendissante que le soleil, rayonnante comme Ma Gloire à cause de Sa perfection unique ; considère le Tabernacle de ton Dieu, considère et estime Mon Trône au plus haut point, comme Je L'estime ;

ne demande pas : “comment se fait-il que le Très-Haut Lui ait assigné un trône aussi élevé dans Ses Cours Célestes ?” regarde, non seulement Je L'ai assignée Reine de Mes Anges et de Mes créatures, mais Je Lui ai assigné d'être Mon Trône ; la Reine du ciel et de la terre est le Trône du Roi des rois car, Moi le Seigneur de Tout, Je Lui ai donné la première place dans Mon Sacré Cœur ;

née pour être Ma Couronne de Splendeur, née pour être le Vaisseau de la Vraie Lumière qui a été faite chair de la lignée de David, née pour être Mon honneur et Ma fierté, l'Esprit avec Moi et le Père avons dit :

“Marie pleine de grâce, Nous sommes avec Toi ; Nous ne Te cacherons aucun des secrets, Notre Souffle sera Ton souffle, pure émanation de Notre Gloire; Marie, Notre Image de Notre Bonté, Nous Te donnons Notre Paix dans Ton Cœur ; dans ce Cœur parfait, Moi le Fils, Je triompherai ; Notre Cœur sera Ton Cœur, une ardente fournaise d'amour divin ; Notre Âme sera Ton Âme11, un trésor auguste, un Paradis pour Nous ; Notre Esprit sera Ton Esprit ; oui, car quiconque est uni à Nous est un seul esprit avec Nous” ;

c'est Celle que Nous avons si hautement favorisée, Celle que tant rejettent et qui cependant est l'onction de tes yeux, le baume de tes plaies, la supplication miséricordieuse auprès du Père Éternel pour tes supplications, l'intercesseur et l'avocate de ton âme ;

homme faible... l'Épouse de Mon Saint Esprit est le Temple du Temple, la terre promise des faibles et des misérables, le reflet de Ma Lumière éternelle ; la Consolatrice de votre Consolateur est le réconfort de tes douleurs... qu'a à dire l'homme ? que peut dire l'homme sous sa tente ? comment peut-il découvrir dans son corps périssable quoi que ce soit de céleste qu'a fait la Main toute-puissante de Mon Père, lorsque son âme est appesantie par le péché ? tu gouvernes ton esprit, homme, sans aucune lumière, sans aucun sens ;

aujourd'hui, homme, ouvre ton cœur ; alors, tous les mystères qui t'apparaissent insondables te seront révélés par Ma Divine Lumière, Trois Fois Sainte, et tu comprendras Qui est la Femme ornée du soleil ; alors tout ton être sera élevé et ton cœur exultera et sera en ravissement lorsque tes yeux seront dévoilés pour que tu voies le Cœur Béni des cœurs bénis, le Plus Saint des saints, le Cœur Incomparable, brûlant d'un amour sans limite, un feu embrasé et tellement brillant ;

alors, Mon ami, tu comprendras ce qu'est la Vertu et comment, dans ce Vertueux Cœur Virginal, Moi Dieu, Je suis devenu le Dieu-Homme ; tu verras la Mère de ton Sauveur, Mère des prophètes, Mère des disciples, Mère des charismes, Mère du Triomphe, Mère des grâces sans limite, Mère de l'inégalable Rédemption, le Vignoble de la Vraie Vigne, le Chemin du Chemin qui mène tout le monde à Moi, la Porte largement ouverte pour le Ciel pour que tout le monde y entre et ait la vie éternelle ;

n'as-tu pas remarqué comme Mon Cœur fond et favorise toujours Son Cœur ? comment, à ce Cœur qui a porté votre Roi, peut-il être refusé quoi que ce soit qu'Elle Me demande ? tous les fidèles, bénissez Son Cœur car en bénissant Son Cœur, c'est Moi que vous bénissez ;

Reine et adorable vous La proclamerez, lorsque vous La connaîtrez ; alors, élève tes yeux, création, à la vue de Son Cœur et Je te promets que tu ne cesseras jamais de croître en rayonnement ; ton cœur sera élevé dans la fournaise de Son Cœur et, palpitant de délice et comblé, tu entreras dans Son Cœur comme on entre dans un océan d'amour, puisque les richesses de Son Cœur sont aussi vastes que la Mer qui coule vers toi et toi vers cette Mer ; les Richesses du ciel et de la terre reposent toutes dans Son Cœur et elles peuvent être toutes à toi !

quoique la nuit recouvre encore ton esprit et ton cœur, lève-toi ! lève-toi et élève tes yeux vers cette rayonnante vision de Son Cœur, qu'à leur époque tant de prophètes voulaient voir, mais n'avaient jamais vue ; lève-toi et chante un nouvel hymne à l'Hymne de la Très Sainte Trinité, chante en disant: “frères ! sœurs ! venez et soyons recouverts du Manteau de la Grâce dans la Grâce ; venez et soyons recouverts de la Lumière de la Reine ; venons nous faire couvrir de l'ombre de Celle qui fut couverte de l'ombre du Saint Esprit ;” n'as-tu pas entendu comme les nations viendront à Sa Lumière et que les rois viendront vers Sa clarté naissante, lorsque, à la fin, Son Cœur triomphera, ensemble avec le Mien ? mystère pour les riches de cœur, mais pour les pauvres et les humbles, une Bénédiction tant désirée...

oh ! venez ! avant que l'inondation du péché ne s'abatte sur vous ! venez dans cette Arche 12 qui peut vous sauver ; ne soyez pas comme vos ancêtres aux jours de Noé, qui n'ont pas écouté ; venez dans l'Arche et vous serez sauvés des eaux tempétueuses du péché, et de périr dans les inondations de péché ; venez et devenez l'enfant promis de la Médiatrice comme résultat de la dévotion que vous aurez eue pour Elle ;

dans votre dévotion pour Elle, c'est à Moi que vous serez dévoués ; chaque dévotion honorant Son Cœur s'amplifie et monte vers Moi puisque Notre union est tellement parfaite ; dans votre dévotion pour Son Cœur, tous Mes décrets seront mieux compris dans Sa Lumière, parce que vos pas seront guidés par Son Cœur puisque votre main sera prise par le Trône des Grâces Lui-même ; combien serez-vous bénis d'avoir répété votre dévotion à Son Cœur !

venez à Celle si Bénie qui montre Son Amour Maternel à Ses enfants en leur montrant le chemin pour le ciel ; venez à la Co-Rédemptrice de votre Rédempteur dont le Cœur brûlant d'Amour fut offert pour être, lui aussi, percé 13 à cause de vous ; venez honorer ce Cœur lumineux comme une lampe, brillant au-dedans et au-dehors près de Mon Cœur ;

si vous dites : “nous n'avons pas besoin de Son Cœur”, sachez qu'en réalité, vous dites : “nous n'avons pas besoin du Cœur du Seigneur !” apprends, homme faible, que Mon Sacré Cœur et le Cœur Immaculé de votre Mère sont tellement unis que dans leur parfaite unité, ces Deux Cœurs Divins deviennent Un Seul ; Je te le dis solennellement : si tu reconnais Son Cœur, non seulement tu reconnaîtras Mon Cœur mais aussi Celui du Père ; n'ai-Je pas dit que Je suis dans le Père et que le Père est en Moi ? si Je suis dans le Père et que le Père est en Moi, Mon Cœur également est dans le Père et Son Cœur est dans le Mien ; dire que Nous ne sommes pas inséparables et Un, c'est renier Ma Parole ; ne sois pas l'esclave de ton esprit et ne sois pas gagné par les arguments du monde ;

dis-Moi, de quelle créature le cœur est pareil au Cœur de Marie ? il n'y en a aucun pareil au Cœur de Marie ; parfaite depuis le commencement, Immaculée depuis Sa naissance 14 et pleine de Grâce, surpassant dans Sa grâce les grâces de Mes Anges ; c'est pourquoi Mes Anges, en foules, se sont interrogés les uns les autres :

“qui est-ce, derrière Son voile ?” ;

“pourquoi les crêtes des montagnes s'inclinent-elles profondément, La saluant lorsqu'Elle passe près d'elles ?” ;

“qui est-ce, sans une tache dans Son Cœur et qui plaît tant à Dieu ?” ;

“avez-vous vu comme toute la création de Dieu abaisse son regard lorsqu'Elle passe ?” ;

“qui est Celle qui est comme une fontaine qui rend les jardins fertiles par Ses grâces, ce puits d'eau vivante ?” ;

“qui est-Elle, avec un Cœur si pur, avec un amour divin, aspirant à Dieu jour et nuit, nuit et jour, et en parfaite union avec le Très-Haut ?” ;

“qui est cette Vierge qui est si humble malgré Sa grande richesse en vertus et en grâces, que les Yeux du Dieu suprême ne La quittent jamais ?”

beaucoup de Mes Anges restaient silencieux en admiration, les mots leur manquant...

c'est dans ce Cœur, dans cet Abîme de grâce que J'ai exercé Ma puissance ; l'Auteur du ciel et de la terre, l'Auteur de la grâce a trouvé Son ciel dans le ciel, Sa grâce dans la grâce, pour parvenir à la condition d'un esclave ; Je suis venu à la Prodigieuse Humilité pour servir et non pour être servi ; Moi le Rédempteur de toute l'humanité, le Messie promis, Je suis venu à la parfaite image de Mon Sacré Cœur, pour partager les douleurs, les joies, les souffrances, le martyre, les émerveillements, les trahisons, les agonies, la flagellation, le transpercement et la crucifixion ; ensemble Nos Cœurs ont expié ;

tous les moments que Ma Sainte Mère a passés sur terre, furent un parfait hymne d'amour, de charité, d'humilité et de pureté ; un trésor de Mes trésors ; Je suis venu dans ce Saint Cœur, image et ressemblance de Mon Sacré Cœur, pour devenir le Dieu-Homme afin que Je suive Ses pas 15 et que, plus tard, Elle suive les Miens 16 ; J'ai dit qu'Elle et Moi avons tout partagé jusqu'à la Croix ;

Notre Union était si intimement parfaite que Nous n'avions pas besoin de parler, car la seule et unique expression était dans Nos Cœurs ; Mes paroles et Mes pensées n'avaient pas besoin de Lui être transmises en Mon absence ; dans le suprême pouvoir de Mon Saint Esprit, tout était connu d'Elle ; dans Son Cœur virginal, tout était connu d'Elle, puisqu'Elle possédait Dieu et que Dieu La possédait ; de cette manière, Sa nourriture quotidienne était la Volonté du Père Éternel ;

ô création ! Mon Âme est profondément consternée lorsque tant d'entre vous renient Son Cœur ! et Mes Anges tremblent pour ce jour où Je déclarerai coupables ces gens ! mais pour ceux qui L'ont honorée et aimée, la Porte de Son Cœur vous sera ouverte pour que vous entriez dans le ciel ; et Je te dirai, à toi qui L'aimes et L'honores : “viens ! ton amour pour Elle était si grand sur la terre qu'aujourd'hui, tu peux venir dans ta chambre et t'incliner profondément devant Mon Saint Temple 17” ;

création, ce Grand Signe 18 dans le ciel, la Femme ornée du Soleil qui rend les démons paralysés de peur, ce Grand Signe qui illumine les cieux, terrifiant les Ténèbres 19 est nul autre que Ma Mère ; en contraste avec les ténèbres, J'ai élevé cette Très Sainte Vierge pour être pour vous tous une Colonne de feu resplendissant dans la nuit pour guider vos pas et, le jour, un Soleil pour illuminer votre effrayante obscurité ;

ce jour où Je fus conçu par le Saint Esprit en Son Sein Virginal, tous les démons furent paralysés de frayeur, alors qu'en même temps, dans le ciel, une grande multitude de l'armée céleste louait Dieu en chantant : “Gloire à Dieu au plus haut du ciel, et paix à l'homme qui jouit de Sa faveur” ; alors, Je suis descendu du ciel au ciel, de Mon trône à Mon trône...

oui, là où chaque vertu fleurissait, ravissant Mon Sacré Cœur par le parfum de Son parfait Amour ; le Cœur de Ma Parfaite est inégalé et tout-à-fait aimable... Son Cœur, depuis Son Immaculée Conception, fut une prière incessante, un encens réparateur, une adoration incessante pour Dieu ; c'est Mon Vignoble 20 que la Main puissante de Mon Père a cultivé afin que la Vraie Vigne plonge Ses racines dans ce sol ;

venez vers le Cœur de votre Mère Bénie, qui est aussi lumineux que le jour ; venez recevoir Ses grâces qui sont tellement innombrables et qui étincellent en rayons de Ses Mains ; Mon Cœur qui est plein de grâce et de vérité fut fait chair dans le Sein virginal plein de grâce et de vérité ; et maintenant, Nos Deux Cœurs, unis en Un Seul, vaincront le Douloureux Fléau, non par la force physique ni par la force des armes, mais par l'amour et le sacrifice.


1 Ap 12.1
2 Ap 10.6
3 D'où le signe de la Femme revêtue du soleil, debout sur la lune.
4 Jésus ajoute “également” parce qu'Il est Dieu.
5 J'ai senti le Cœur de Jésus fondre d'amour lorsqu'Il a prononcé le mot “Mère”.
6 Jésus Se tourne vers Marie, la voix haute, remplie d'admiration.
7 J'ai compris que les “Bien-Aimés” sont la Très-Sainte Trinité, Bien-Aimée de l'Immaculée.
8 Le Christ a baissé Sa voix, soudain devenue triste.
9 Jésus avait à la fois l'air attristé et étonné.
10 J'ai compris que Jésus fait allusion à la Nouvelle Ève.
11 Le mot “âme” doit être compris comme “vie”.
12 Le Cœur Immaculé de notre Mère Bienheureuse.
13 Cf. Lc 2.35
14 Marie est parfaite depuis le commencement, donc immaculée depuis Sa “naissance” dans le plan divin; Son Immaculée Conception est confirmée plus loin.
15 Lorsque Jésus était enfant, suivant Sa Mère.
16 J'ai compris que Marie a suivi Jésus dans Sa Mission et dans Sa Passion.
17 Notre Sainte Mère, le Temple de Dieu.
18 Ap 12. 1.
19 Le démon.
20 Notre Sainte Mère.

 

Liste Chronologique
Une liste complète des Messages par ordre chronologique
 

Liste Alphabétique
Une liste complète des Messages par ordre alphabétique
 

Liste par Cahier
Une liste complète des messages regroupé par Cahier.
 

Recherche des Messages
Recherche de texte dans les Messages
 

Message "au hasard"
Choisit un Message "au hasard"
 

Téléchargements
Fichiers PDF des messages
 

 



Recherche rapide

© Vassula Rydén 1986 Tous Droits Réservés
X
Enter search words below and click the 'Search' button. Words must be separated by a space only.
 

EXAMPLE: "Jesus Christ" AND saviour
 
 
OR, enter date to go directly to a Message