DHTML Menu By Milonic JavaScript

Français » Les Messages »

Il est donné de moins en moins d'importance à Mon Eucharistie

16 octobre 2000

Le Seigneur est bon car Il m'a instruite ;

Il est connu pour enseigner

et instruire les pauvres et les misérables ;

mon Père, Ton Père

est revêtu de Puissance et de Majesté ;

louons-Le d'une seule voix

et accomplissons les vœux

que vous et moi avons faits au Très-Haut ;

adressons notre poème au Roi ;

mais comme je crains d'entendre :

"étais-tu présente à Mon Conseil ?"

N'aie pas peur, Je t'ai conduite hors de dessous la terre, Je t'ai déterrée et J'ai dit :

“ la paix sera tienne, Mon enfant ! ”

hors de la terre d'Égypte, J'ai suscité des prophètes et des saints ; une bénédiction sur la terre d'Égypte : puisse son feuillage rester vert et puissent les arbres qui poussent au bord du Nil prospérer et continuer à produire leur fruit pour nourrir son peuple ; un glorieux trône fut érigé en chaque endroit où la Vierge Marie Ma Mère, Joseph le Juste et Moi-Même avons passé ;

« Égypte, Nous avons foulé ton sol et l'encens s'élevait au ciel tandis que nous passions ; n'as-tu pas lu dans l'Écriture :

“ des Ambassadeurs
viendront d'Égypte ” 1 ;

alors, ne savais-tu pas que Je t'ai ointe également ? 2 rien moins que la hauteur du ciel au-dessus de la terre est la grandeur de Mon Amour pour toi ; puisse ton sol continuer à produire de la nourriture et te garder joyeuse ; »

tu M'as demandé, Vassula, si Je suis pleinement en toi, Moi le Dieu Transcendant ; J'ai, Ma bien-aimée, exposé Mes signes et Mes merveilles en celle que J'ai favorisée, et Je t'ai ointe en Mon Amour exubérant; enivré par ta faiblesse, Je t'ai tenue dans Mes Mains, tandis que l'Huile s'égouttait comme de la myrrhe distillée partout sur toi, couvrant ta tête d'huile d'onction, prenant la forme de saphirs, afin de te présenter au Père qui, à la vue de tous les signes de Son Fils sur toi, te bénirait 3 et converserait avec toi ; dans Mon extrême générosité, J'ai soufflé sur toi Ma senteur afin que tu répandes son doux arôme autour de toi ; alors, tes ennemis — qui sont les forces de l'ombre guidées par Lucifer et Satan et qui contredisent Ma Divinité — sauront que tu as un Témoin dans le Ciel et un Défenseur dans les Hauteurs qui te soutiendront jusqu'à ce que tu accomplisses ta mission ;

tout cela t'apparaît-il extravagant ? pourquoi ? nul n'est égal à Moi ! Je ne suis pas un simple rouleau de livres  ! Ma Vassula, Je ne suis pas qu'une matière imprimée ! tant de manque de confiance, comme si tu avais reçu des épines dans tes mains et non des bénédictions 4 ;

laisse tes ennemis, dans leur malice, élever leurs menaces contre toi, contre Moi, contre Ma Divinité ; laisse-les ; il ne sera permis à aucun d'entre eux de triompher sur toi, aucun ! et c'est ton Dieu, le Très-Haut qui parle ; laisse les sceptiques, ceux qui ont l'esprit rationaliste, les pharisiens de votre temps, qui à ce jour, n'ont jamais essayé de Me voir dans Ma Lumière Transcendante et dans Ma Gloire, ni de tirer leur discernement et leur connaissance de Ma Bouche — car Je continue à renouveler Ma création... mais cela est oublié et, dans leur cœur, Je suis comme si J'étais mort ;

Je vous 5 le dis : “ ne touchez pas Mes oints, ne blessez pas Mes prophètes 6... ” et à toi, Vassula, toi qui as peur, en Me regardant en face, que Je te demande : “ as-tu été présente à Mon conseil ? ” écoute : le Discernement ne t'a-t-il pas donné la lumière en tes yeux ? la Sagesse ne t'a-t-elle pas murmuré Sa Connaissance en ton intellect tout au long de ces années ointes  ? au nom de ta nullité et de ta misère, Moi l'Époux de Ma création, Je Me suis penché jusqu'à toi ; pour Ma Parole, tu étais une enfant analphabète 7 ; tu étais non-éduquée et insouciante à tout flot de paroles divines, mais néanmoins, sous toute cette fange, en te scrutant, Je pouvais voir une noble étincelle pour Mon Saint Nom ;

et maintenant, pour te rappeler : Qui t'a adoptée ? n'était-ce pas la Sagesse ? n'a-t-Elle pas été ton Éducatrice ? et Qui t'a guidée pour marcher uniquement sur des saphirs 8 ? n'était-ce pas la Sagesse ? et Qui t'a enveloppée pour t'envoler dans les cieux ? n'était-ce pas la Sagesse ? ne t'ai-Je pas prédit comment Je devais établir, par Mes Messages, Mon Royaume en chaque cœur ? et que par Mon Saint Esprit, Je disciplinerais ces cœurs pour les transformer en apôtres pour votre temps ?

enfant de Mon Sacré Cœur que J'ai liée à Moi, ella 9 ; mi mé fovassé, alla min amfivoliss... sé thialexa yia to ergho mou... affissé tis amfivoliés sou, ella 10 ;

écris : J'établirai, comme Je l'ai dit, Mon Royaume en chaque cœur qui s'ouvre à Ma Parole ; n'aie pas peur des injures dont usent les hommes mortels pour t'attaquer ; n'aie pas peur de la furie de l'oppresseur ; J'ai scellé Mes Paroles sur ton cœur et J'ai laissé couler des gouttes de myrrhe sur tes lèvres afin qu'elles s'ouvrent avec grâce pour annoncer la paix et amener l'unité dans les cœurs de Mes fils et de Mes filles ; laisse les orgueilleux s'étonner de ta persévérance qui est donnée par Mon Esprit à ceux qui sont persécutés pour Ma Cause, et laisse-les éviter de te rencontrer comme ils le font 11 ; en Mon Jour, Moi, à Mon tour, Je les éviterai ; tandis qu'ils te traitent durement, rôdant autour de toi, supporte cette dureté humblement et avec dignité car, à travers ces hommes hautains, tu recevras ta récompense dans le ciel... à travers tes souffrances, tu élèves des âmes de leur sommeil, ou qui ont été emportées au loin par le monde ;

Je te révélerai la fournaise de Mon Cœur ; Je continuerai à t'enseigner la connaissance de la Sagesse et Je bénirai tes pas tandis que tu marcheras avec Moi ; tandis que tu marches sur le chemin de l'unité, Mon épouse, tiens-toi solidement à ton Époux et, à la fin, Je vaincrai ;

— Dieu est près de toi et Il t'aime !
Je Suis 12 —

Je suis le Suprême Grand Prêtre sur toute Ma Maison, cette Maison que, dans leur manque d'amour, les hommes ont impitoyablement divisée ; alors dois-Je rester à regarder Ma Maison être divisée et dans une telle rébellion, et ne pas intervenir ? que professent-ils 13 ? au nom de qui professent-ils leur foi ? J'ai abaissé Mes Yeux non pour les voir M'élever dans leurs mains sans foi, sans sainteté ; cependant, pour l'amour de Mes fidèles, Je descends dans leurs mains ; il est donné de moins en moins d'importance à Mon Eucharistie ;

Moi le Roi Illustre, Majesté au-dessus de toutes les majestés, Souverain au-dessus de tous souverains, Je vous appelle par grâce pour manger cette fois la Manne vivante, le Pain du Ciel, sous la forme de l'Eucharistie ; et ainsi, Je dis à ces églises dont le clergé n'a pas accepté Mon Mystère :

“ venez à vos sens et recherchez-Moi avec ferveur ; maîtrisez également votre ressentiment contre Ma Mère ; que chaque race sache que Ma Chair et Mon Sang viennent de Ma Mère ; oui, Mon Corps vient de la Très Sainte Vierge, de sang pur ; béni soit Son Nom !

pour sauver tous les humbles de la terre qui Me reçoivent et pour leur donner la vie impérissable, Je suis devenu Pain pour Me donner à vous ; et par cette Communion, Je sanctifie tous ceux qui Me reçoivent, les déifiant pour qu'ils deviennent la chair de Ma Chair, les os de Mes Os ; en Me partageant, Moi qui suis Divin, vous et Moi devenons un seul corps, spirituellement uni ; Nous devenons parents, car Je peux vous transformer en dieux par participation ; par Ma Divinité, Je déifie les hommes...

n'avez vous pas entendu : “ vous aussi, vous êtes des dieux, des fils du Très-Haut, vous tous ” 14 ? maintenant, Je suis jugé par des hommes ; le Vêtement 15 qui peut vous couvrir, vous ornant majestueusement, vous donnant une métamorphose, vous divinisant, est rejeté par ces églises qui ne peuvent pas comprendre Mon Mystère...

aujourd'hui, à nouveau, Je crie du Ciel : “ frères, pourquoi minez-vous Ma Divinité ? si vous prétendez être ceux qui savent ce qui est juste, alors pourquoi votre esprit pille-t-il Mon Église ? Je vous invite à régner avec Moi, Je vous invite à gouverner avec Moi, Je vous invite à célébrer la Messe et à prendre part au Divin Mystère de la manière que J'ai vraiment instituée ”.

Et s'ils n'écoutent pas ?

Les arrogants Me railleront sans cesse, mais c'est parce qu'ils se sont écartés de Ma Lumière ; Je suis présent dans Mon Eucharistie, mais à moins qu'ils voient Ma Divinité avec des yeux spirituels, ils continueront à être comme un homme somnolent qui ne saisit jamais rien de ce que vous lui dites : “ qu'avez-vous dit ? vous m'avez parlé ? hein ? ”, demande-t-il ;

ces églises Me proclament royal et glorieux, elles affirment Ma puissance, proclamant Ma redoutable puissance, Me chantant leurs louanges, reconnaissant Mon Omnipotence et Mes Puissantes merveilles, mais Je deviens une pierre d'achoppement lorsqu'il s'agit de mesurer la magnificence de Ma Divinité et de Ma Présence dans l'Eucharistie ; aujourd'hui, c'est la pierre d'achoppement rejetée par les bâtisseurs et ils ne réalisent pas que c'est la clé de voûte ;

et toi, Ma fille, continue à Me proclamer comme ton seul Amour, et dis ces paroles à tes frères et sœurs : “ le Seigneur est bon, car Il m'a instruite ; Il est connu pour enseigner et instruire les pauvres et les misérables ” ;

fille délicate, Je vais partager quelque chose avec toi : bientôt, Je vais laisser le dragon manger sa propre queue ; Je vais bientôt donner des ordres du ciel ; J'entends restaurer Ma Maison ; Je vais ré-ériger Mon Eucharistie dans les maisons 16 qui ont été dépouillées de Ma Présence, et elles deviendront saintes ; vous 17 avez été pillées de Ma Souveraineté, rasées jusqu'au sol par le dragon ; cependant, Je vous dis, Je dis à chacune de vous : Mon Esprit sera déversé sur la terre pour l'imbiber de la rosée du ciel et l'herbe de la terre sera plus verte, et les arbres fleuriront et leur feuillage sera magnifique et leur fruit abondant, oui ! abondant ; attendez et vous verrez !

18 “ qui te dit que tu dureras toujours ? tu as plané suffisamment longtemps comme l'aigle, installant ton nid et ton aiguillon parmi les étoiles 19 ; maintenant, viens Me faire face dans la bataille ; tu ne feras pas face à Abel ; Je vais abattre ton poignard ; tu as pillé Ma Maison, et tu as volé en Elle ce qu'il y avait de plus Précieux ; tu as volé à satisfaction de ton cœur ; tu as passé le portail de Mon peuple et tu les as aveuglés ; mais maintenant, ton temps est fini, bien que tu croies encore que tu peux étendre ton sombre royaume pour égarer Mon peuple ; plus rien de cela ; la justice est prête à couler comme de l'eau et Mon Esprit comme un torrent irréductible... ”

le temps est proche où l'on criera : “ ah ! les temps sont si bons maintenant... ” viens, je vais te donner du repos pour gagner une nouvelle vigueur ; vis Mes messages et suis le chemin que J'ai tracé pour toi... ic


1 Ps 68.32
2 Notre Seigneur m'a fait comprendre que l'Égypte également, doit être considérée comme sainte, comme Terre Sainte. Notre Seigneur m'a fait comprendre que l'Égypte a protégé la Sainte famille lorsqu'elle y avait fui ; l'Égypte L'a nourrie et abreuvée, mais L'a surtout protégée, et le Seigneur n'oublie jamais un bon geste.
3 Cela m'a rappelé la bénédiction de Jacob (Gn 27).
4 Ce jour-là, je fus soudain rongée de doutes... Dans mon extrême faiblesse, le Seigneur me parla patiemment comme l'on parle à un enfant dont le cœur est brisé...
5 Le Seigneur S'adresse aux sceptiques.
6 Ps 105.15
7 Il a plu à notre Seigneur d'utiliser ici le mot français 'analphabète' au lieu du mot anglais 'illiterate'.
8 Ici, les saphirs représentent les vertus.
9 Cette phrase m'a été donnée en grec.
10 Viens, n'aie pas peur de Moi, mais ne doute pas... Je t'ai choisie pour Mon Œuvre... abandonne tes doutes, viens... Comme je l'ai dit, dans ma stupéfiante faiblesse, une vague de doute a envahi mon esprit ; je suppose que le Christ m'a parlé en grec parce que cela me paraît plus paternel, pour mieux me consoler comme dans mon enfance.
11 Certains évêques, lorsqu'il leur sont demandé de me rencontrer, aussitôt qu'ils entendent mon nom, se mettent en colère jusqu'à l'absolue frénésie.
12 En fait, cette ligne est hors contexte. Alors que le message en cours n'était pas terminé et devait être complété, à la demande du Père Gerhard Wenzel, j'ai ouvert mon cahier à cette page tandis qu'il me filmait à distance. Il voulait que j'apparaisse comme lorsque je suis sous dictée ; lorsque, tout à coup, le Seigneur vint et dit, en prenant ma main : “Dieu est près de toi et Il t'aime ! Je Suis !”
13 Ceux qui n'ont pas encore compris que pour s'unir, ils devront plier dans l'humilité et aimer.
14 Ps 82.6
15 Nom symbolique pour le Christ.
16 Le Seigneur entend par là : les églises.
17 Le Seigneur entend par là : l'Église.
18 Le seigneur S'est soudain tourné vers le démon (le dragon) et a dit ces paroles.
19 J'ai entendu en même temps : “parmi les fidèles”.

 

Liste Chronologique
Une liste complète des Messages par ordre chronologique
 

Liste Alphabétique
Une liste complète des Messages par ordre alphabétique
 

Liste par Cahier
Une liste complète des messages regroupé par Cahier.
 

Recherche des Messages
Recherche de texte dans les Messages
 

Message "au hasard"
Choisit un Message "au hasard"
 

Téléchargements
Fichiers PDF des messages
 

 



Recherche rapide

© Vassula Rydén 1986 Tous Droits Réservés
X
Enter search words below and click the 'Search' button. Words must be separated by a space only.
 

EXAMPLE: "Jesus Christ" AND saviour
 
 
OR, enter date to go directly to a Message