DHTML Menu By Milonic JavaScript

Français » Unité » Le Pape et le Patriarche Theoctist »

Vassula témoigne de la rencontre entre le Pape Jean-Paul II et le Patriarche Theoctist, en Roumanie, mai 1999

par Isabelle Gay

"Mon voeu ardent est que l'Ouest et l'Est se rencontrent. J'ai besoin que ces deux piliers de Mon Eglise se rejoignent et consolident Mon Eglise."
(Jésus à Vassula, 5 octobre 1994)

Christus a Inviat! Christos Anesti!

Ce voyage en Roumanie, organisé de manière inattendue et providentielle, montrait que le Seigneur voulait que Vassula soit présente pour cette visite historique du Pape Jean Paul II à son frère de l'Est, Sa Béatitude le Patriarche Teoctist, patriarche de l'Eglise orthodoxe roumaine.

Accompagnant Vassula, nous faisions toutes deux parties des invités officiels du Patriarche Teoctist. L'accès privé de certaines manifestations nous avait été ainsi largement facilité.

Le mercredi 5 mai 1999, nous avons quitté Genève pour Bucarest où depuis plusieurs jours la température indiquait 27°. Quelle ne fut pas notre surprise lorsqu'à notre arrivée, le pilote annonça 7° au sol. En effet, une pluie battante et un vent glacial soufflant par rafale nous attendaient. C'était comme si les éléments se déchaînaient avant l'arrivée d'un heureux événement.

Mais le vendredi 7 mai, jour de l'arrivée du Saint Père, le ciel se dégagea et le resta jusqu'à son départ.

Ce même jour vers 13h30, le Saint Père et le Patriarche Teoctist étaient attendus au patriarcat, au centre de Bucarest. Situé sur une colline, celui-ci donne sur une petite place très sympathique et très intime sur laquelle débouchent également la cathédrale et le palais patriarcal.

Ayant des laisser-passer, nous nous y sommes rendues après avoir passé un sérieux contrôle de police.

Le Saint Père et le Patriarche, tous deux vêtus de blanc, arrivèrent en "papamobile". Ils furent accueillis avec enthousiasme, accompagnés de volées de cloches et de magnifiques chants byzantins.

Ils commencèrent par se recueillir dans la cathédrale patriarcale puis ils traversèrent la place et montèrent quelques marches pour accéder au perron du patriarcat d'où ils prononcèrent leurs allocutions respectives

Nous nous trouvions au pied de cet escalier, à 2m50 du Pape et du Patriarche, face aux évêques, cardinaux et métropolites qui les accompagnaient.

Nous étions tellement proches du Saint Père qu'à un moment donné, après avoir regardé en direction de la foule, ses yeux sont tombés vers nous et avec un hochement de tête, il sourit à Vassula comme pour la saluer. Vassula ressentit au fond d'elle-même qu'il l'avait reconnue. A la fin des discours, le Pape et le Patriarche entrèrent dans le patriarcat et en ressortirent quelques minutes plus tard. A leur suite arriva le métropolite Daniel, bras droit du Patriarche; il salua cordialement Vassula du haut du perron. Il était accompagné du Père Bria, ancien directeur du département "Unité et Renouveau" au Conseil Oecuménique des Eglises, à Genève, et qui avait organisé notre voyage.

Vassula avait fait la connaissance du Métropolite Daniel et du Patriarche Teoctist à Iasi, en Roumanie, en mai 1994. Une conférence organisée par le Conseil Oecuménique des Eglises à Genève, réunissait tous les grands courants de spiritualité d'aujourd'hui. Invitée à y participer, Vassula était accompagnée alors du Père O'Carroll.

Cette conférence avait pour thème: "La spiritualité de notre temps". Vassula avait été invitée à présenter le Message et la demande du Seigneur sur l'unité et l'unification de la date de Pâques. Cette demande fut prise en considération et fit partie des 5 recommandations qui ont clôturé cette conférence. Suivit la conférence d'Alep en Syrie en 1997 qui demandait aux Eglises de s'accorder pour célébrer Pâques à une date commune.

Cette idée a été reprise à Washington en octobre 1998 à l'occasion d'une conférence réunissant des théologiens orthodoxes et catholiques d'Amérique du Nord. En conclusion, ils recommandaient de rester fidèles au premier concile oecuménique, le concile de Nicée.

Il est intéressant de noter que l'Eglise Luthérienne travaille également dans ce sens. On peut lire dans la revue oecuménisme-informations/294 Avril 1999 que le pasteur Ishmael Noko, secrétaire général de la Fédération Luthérienne Mondiale a écrit aux 124 Eglises membres, en leur demandant d'examiner les propositions faites en Syrie en 1997, visant à mettre fin aux différences sur la date de Pâques.

Lors d'une interview à Genève, le pasteur a souligné l'importance de cet accord :

"Ce qui est en jeu, c'est plus que la question d'une date commune pour Pâques, c'est la question de l'unité de l'Eglise à propos d'un événement qui définit l'Eglise comme Corps du Christ."

"Le Corps du Christ est divisé à cause de calculs mathématiques mais la Résurrection des morts nous donne plus de pouvoir pour nous élever au dessus des limites humaines. Une date commune pour la célébration de Pâques serait un signe visible d'unité."

Vassula, je serais tentée de dire le Jean-Baptiste des temps modernes, donne au monde par le charisme qu'elle reçoit, le chemin à suivre pour l'unité.

Nous avions préparé deux dossiers, l'un à l'intention du Pape et l'autre pour le Patriarche. Ils contenaient quelques messages choisis et importants de la Vraie Vie en Dieu, concernant l'unification de la date de Pâques et le rapprochement entre l'Eglise de l'Est et l'Eglise de l'Ouest. Certains passages avaient été mis en évidence afin que chacun d'eux puisse se rendre compte de la demande insistante et pressante de notre Seigneur pour unir la date de Pâques.

(voir plus bas pour quelques Messages significatifs de notre Seigneur)

Etaient jointes également au dossier la liste des réunions de Vassula dans le monde de 1988 à 1999 (soit environ 580 réunions) ainsi que la bibliographie de la Vraie Vie en Dieu dans toutes les langues disponibles.

Nous nous demandions si Vassula arriverait à leur remettre les dossiers et à les entretenir quelques minutes sur leur contenu. Pour le moment cela nous semblait illusoire.

Etant invitées le lendemain, samedi, à la réception au Palais patriarcal, nous nous disions que nous avions encore des chances. Nous nous y rendons vers 18h. Après avoir passé le service de sécurité, nous sommes invitées à nous asseoir dans l'amphithéâtre du palais. Celui-ci ressemblait à un joli théâtre de poche, magnifiquement et sobrement décoré.

Au bout de quelques minutes, nous voyons s'installer sur le côté, à deux mètres de nous, quelques évêques, cardinaux tels que leurs Eminences Mgr Sodano, Mgr Cassidy, Mgr Silvestrini etc., qui accompagnaient le Saint Père pour ce voyage. Il était tentant de laisser Vassula se présenter elle-même. Cependant il nous sembla plus opportun que le Père Bria ou le Métropolite Daniel le fasse. Mais à ce moment, ni l'un ni l'autre ne se trouvait là.

Avant de faire leur entrée dans l'amphithéâtre, le Saint Père et le Patriarche furent accueillis par une chorale d'enfants puis une fois dans l'amphithéâtre, ce fut un tonnerre d'applaudissements, suivi d'un magnifique chant de la Résurrection. Celui-ci fut d'ailleurs chanté à plusieurs reprises durant ces trois jours.

A la fin de son discours, le Saint Père ajouta en martelant le pupitre : "Cette visite est une visite inoubliable". Puis la réception suivit et là, nous nous sommes retrouvées à un mètre du Saint Père.

Réception

Dans une grande salle où se trouvaient plusieurs petits buffets, deux fauteuils avaient été installés avec une petite table et deux couverts, pour le Saint Père et le Patriarche. Le côté familial et sympathique de cette réunion était certainement inattendu pour le Saint Père et son entourage.

A l'arrivée du Pape dans la salle, nous avions l'intention de lui remettre le dossier mais après le chant du Notre Père en langue roumaine et la prière de bénédiction, un certain nombre de personnes se ruèrent autour du Saint Père, formant ainsi un barrage devant Vassula. Ce comportement des gens obligea le Saint Père et le Patriarche à repartir. Nous sentions des blocages chaque fois que nous pensions arriver au but...

Vassula, orthodoxe parmi les Orthodoxes, soutenue par son Eglise, se trouvait être témoin de cette rencontre et voyait de ses yeux l'accomplissement de certaines prophéties que le Seigneur lui donne à travers les messages de "La Vraie Vie en Dieu" :

...La gloire brillera de la rive Est. C'est pourquoi, Je dis à la Maison de l'Ouest, tourne tes yeux vers l'Est. Ne pleure pas amèrement sur l'apostasie et la destruction de ta Maison. Ne cède pas à la panique car demain, tu mangeras et boiras, ensemble avec Ma pousse de la rive Est. Mon esprit vous réunira...

...Dans Ma Miséricorde et à cause de Mon Amour, J'en lèverai de l'Orient au moins un qui dira à son frère : « viens marcher sur ma terre; viens manger de ma table; viens boire avec moi; mes cuves débordent de vin nouveau. Paissons ensemble nos agneaux et faisons de nos pâturages un Eden;...
(24 octobre 1994)

...Ma couronne de gloire Me sera offerte de l'Est.

...J'élèverai Ma progéniture de la Maison de l'Est pour faire avancer l'unité et, à la fin, toutes les nations s'assembleront sous un Seul Nom...
(7 décembre, 1994)

...De l'Est, Je hâterai un coeur généreux qui, dans sa loyauté, scellera un pacte de paix avec l'Ouest... (5 octobre 1994)

Après le départ du Pape et du Patriarche, nous avons rencontré l'Ambassadeur de Roumanie près le Saint Siège dont Vassula a fait la connaissance à Rome, ainsi que le Père Galeriu, prêtre orthodoxe très spirituel qui soutient "la Vraie Vie en Dieu" en Roumanie.

Le dimanche matin, sur une très grande place, (place de l'Union), entourée de verdure, nous avons assisté à la Divine Liturgie orthodoxe présidée par le Patriarche Teoctist, en présence du Saint Père et à laquelle participait une foule immense.

Afin d'être bien placées, nous sommes arrivées au moins une heure à l'avance. A cette occasion, nous avons fait la connaissance d'un des conseillers du Patriarche, le Père Vasile. Il était accompagné du Père Bria et de son épouse et tous trois sont venus s'asseoir à côté de nous. Le Père Vasile avait vécu à Lausanne et semblait heureux de discuter avec nous. Lorsque je lui ai parlé du charisme de Vassula, il s'est montré très ouvert et intéressé. Je lui ai remis la brochure des dons de l'Esprit Saint que j'avais avec moi et nous lui avons proposé de lui donner d'autres livres à l'issue de la cérémonie. Comme nous logions à deux pas, ce fut chose facile. Nous avons ainsi pu parler avec lui plus longuement. Comme nous ne comprenions pas le roumain, il s'est montré très attentionné pendant la liturgie et nous la commentait afin de nous aider à comprendre.

Au moment de la communion, nous avons vu un nombre restreint de personnes s'en approcher pour la recevoir et surtout des enfants. Seul le Patriarche la distribuait.

Puis dans l'après-midi, dans un parc immense devant l'ancien palais de Ceaucescu, le Saint Père célébra la Messe à laquelle assistait une foule très chaleureuse et enthousiaste, estimée à un million de personnes venues de toutes parts. Le Patriarche ainsi que les prêtres orthodoxes et uniates y participaient également. Les chants et les prières montaient vers le ciel avec une force intérieure impressionnante. Avec une organisation parfaite, une centaine de prêtres se dispersa dans la foule pour apporter la communion à ceux qui le désiraient, ceci dans un climat de prière fervente et de recueillement.

A la fin de la Messe, la foule s'est mise à scander avec puissance, force et vigueur :

UNITATE! UNITATE!

Avec joie, le Saint Père conclut : "Alors, il faut se dépêcher!"

Ces trois jours de la visite du Pape se sont déroulés dans une ambiance particulièrement familiale, simple, décontractée et conviviale, sans grand protocole. Une grande attention dans les moindres détails de la part du Patriarche, une grande joie et une grande tendresse mutuelle se faisaient sentir.

Concernant les deux dossiers, nous les avons finalement remis en de bonnes mains.

Extrait du Message du 24 décembre 1989 - Veille de Noël. (Chute de la dictature communiste en Roumanie) :

Ma fleur, Je suis la Lumière du monde. Chante et sois heureuse, chante de joie car c'est Moi Jésus qui accomplis ces merveilles. Ma Croix sera à nouveau dressée sur chaque église. Vois-tu ?

Une paix universelle s'en vient bientôt, la Paix est sur le point de naître. Prie pour cette naissance de Paix et d'Amour. Aujourd'hui, la terre ressent les premières douleurs de l'enfantement. Ce sont, Ma bien-aimée, Mes premiers signes d'Amour.

Je suis le Maître du Ciel et de la terre et par Ma Puissance, Je démontrerai à chaque nation que Je suis Tout-Puissant. J'ai dit que Je renverserai de Mon Souffle tous ceux qui vous ont réduits en esclavage. Que vos nations réalisent que tout est sujet à Mon Pouvoir et ce que J'ai fait d'un seul souffle est pour Ma Gloire. Aucun homme ne peut effacer Ma Loi. Que les nations réalisent que c'est Moi le Seigneur qui suis venu libérer ces captifs de prison et les élever à Moi. C'est Moi qui ai réduit vos ennemis à une honte éternelle et ce n'est pas tout, Je signerai avec ta soeur, la Russie, une alliance de Paix et d'Amour, et J'oublierai ses crimes, et J'en ferai à nouveau Mon Epouse, et de son coeur sortira ce cantique :

« Je garderai toujours mon amour pour Lui, et mon alliance avec mon Dieu se maintiendra. »

Mon Ame a soif de ce moment glorieux. J'entends montrer Ma splendeur et Ma gloire à chaque nation vivant sous ces cieux, à travers ta soeur la Russie.

Je la revêtirai de Ma Beauté et de Mon Intégrité, et Je l'arborerai fièrement devant tes frères afin qu'ils puissent voir par elle et en elle Ma Beauté et Mon Intégrité. Ma fille, les noces de la conversion de ta soeur s'en viennent bientôt. J'ai dit que Je suis Celui qui descends dans la misère de votre ère pour consoler les opprimés et libérer ses captifs de leur prison ainsi que ceux qui vivent dans l'obscurité du cachot.

C'est Moi votre Sauveur qui viens vous délivrer de la gueule du dragon rouge.

C'est Moi votre Jésus, Mes colombes, qui viens briser vos cages et vous libérer.

C'est Moi votre Saint qui ne vous ai jamais abandonnés, et Je vous dis en vérité que vos portes ne Me seront pas fermées.

Vassula, Je renverserai dans la disgrâce et l'humiliation toutes ces puissances du mal, ces puissances qui ont abattu Ma Maison et ont fait d'Elle des tombeaux béants.

Ma Lumière ressuscitera ta soeur la Russie et tous ses pays voisins. Je briserai toutes vos cages et Je vous libérerai. Sache que le salut et la libération viennent de Moi seul. Prie pour ta soeur, prie pour ses voisins.

– Mon Seigneur, Tu as dit :
« Malheur à qui amasse des biens qui ne sont pas les siens et qui se charge de créances ! Ne surgiront-ils pas soudain ses créanciers, ne se réveilleront-ils pas, ses exacteurs ? Alors il sera leur proie ! » (Ha 2,7) C'est exactement ce qui est arrivé à la Roumanie, mais des innocents ont payé de leur sang.

– Sois assurée que J'ai avec Moi tous les saints-martyrs de ton époque, victimes de la furie de Satan. J'ai avec Moi tous ceux qui ont péri comme victimes. Je te dis que sa fureur était telle que, sachant qu'il perdait sa prise, il avait l'intention d'annihiler chacune de Mes fleurs.

(D'En Haut, Jésus regardait alors la Roumanie)

– Ne pleure plus, petite , car Moi le Seigneur Je rebâtirai tes ruines et Je te multiplierai pour porter témoignage de Mon Nom. Je te ferai voir de grandes choses sous Mon Nom.

Enfin libre ! Libre de venir à Moi, ton Sauveur et de vivre dans Mon Sacré Coeur.

De Ma Lumière, Je poursuivrai tes ennemis qui sont aussi Mes ennemis. Ne pleure pas tes enfants qui ne sont plus, car aujourd'hui Je t'annonce que J'ai placé chacun d'eux dans les profondeurs de Mon Coeur.

- Béni soit notre Seigneur le Dieu de Miséricorde car Il a visité Son peuple ! Il est venu à son secours; Il est venu donner la Lumière à ceux qui vivent dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort; Gloire à Celui qui vient guider nos pas sur le chemin de la Paix et de l'Amour. Amen.


Quelques Messages significatifs :

...Jusqu'à maintenant, Je n'ai pas fait pression sur vous. Je vous ai suppliés d'unifier les dates de Pâques, mais vous n'écoutez pas Mon Esprit.

Vous avez exploité la patience de Mon Père. Cette fois encore, Je vous demande d'unifier les dates de Pâques afin que Mon Esprit brille sur vous avec grâce et que Je puisse amener Ma Maison en une seule.

Aujourd'hui, Je vous parle, mais vous n'estimez pas Mes paroles en ces Messages. Lorsque vous les estimerez un jour, ce sera trop tard...

Ah ! si seulement un seul de ces hommes oeuvrant pour l'unité, si un seul d'entre eux ne cédait pas à ses passions, à ses peurs, et allait de l'avant en unifiant les dates de Pâques, Moi Dieu, Je l'exalterais...

...Aussi, Je t'implore, Maison de l'Ouest, d'aller de l'avant et de démasquer le Malin, en unifiant les dates de Pâques comme dans l'Eglise primitive...
(27 novembre 1996)

...prie pour que la maison de l'Est et celle de l'Ouest se joignent ensemble, comme deux mains lorsqu'elles sont unies dans la prière, comme une paire de mains, semblables, et pleines de beauté lorsqu'elles sont unies, dirigées vers le Ciel lorsqu'elles sont en prière. Que ces deux mains, appartenant au même corps oeuvrent ensemble et partagent leur capacité et leurs ressources l'une avec l'autre... Qu'ensemble, ces deux Mains M'élèvent... Ah ! quand ces deux Mains de Mon Corps M'élèveront-elles au-dessus de l'Autel, Me tenant ensemble ?...
(15 juin 1995)

"...Maintenant, va rencontrer ton Frère et unissez les dates de Pâques. Alors, Je vous ferai don de l'amour et Je restaurerai votre vue. Je ne veux pas que vous périssiez dans votre propre folie. Effectivement, double est Mon chagrin, doubles sont Mes gémissements. Maintenant, va soulager Ma souffrance, frère. Va Me glorifier en unifiant les dates de Pâques..."
(7 décembre 1994)

"...N'as-tu pas entendu que Je pourrais M'accommoder d'une seule date  ?..."
(24 octobre 1994)

"Combien vous étiez glorieux en vos jours d'antan ! Venez rebâtir Ma Maison en Une seule, en unifiant les dates de Pâques..."
(5 octobre 1994)

(cliquer pour retourner au récit)

 
Unité
Un cri du Sacré Coeur : le désir du Christ pour l'Unité des chrétiens
L'Unité par le coeur
Les dates de Pâques
Un exemple d'unité à l'est
Oecuménisme et spiritualité
Le Pape et le Patriarche Theoctist
Un écho spirituel de l'unité

Un cri du Sacré Coeur : le désir du Christ pour l'Unité des chrétiens
Vassula parle devant plus de 500 pèlerins parmi lesquels un Cardinal, des Archevêques, des Evêques et des membres du clergé ainsi que des laïcs provenant de diverses dénominations chrétiennes, concernant le thème de l'Unité des chrétiens contenu dans les Messages de la VVD. (Pèlerinage Oecuménique en Turquie, le 25 mai 2007)
 

L'Unité par le coeur
Discours de Vassula lors du pèlerinage en Terre Sainte en 1998
 

Les dates de Pâques
Jésus appelle à unifier les dates de Pâques
 

Un exemple d'unité à l'est
Monseigneur Isidore Battika partage avec les Pèlerins de la VVD un exemple encourageant d'Unité vécu en Syrie
 

Oecuménisme et spiritualité
Discours de Vassula lors du Symposium qui s'est tenu au Centre Oecuménique Brigittin de Farfa, près de Rome
 

Le Pape et le Patriarche Theoctist
Vassula témoigne de la rencontre exceptionnelle entre le Pape Jean-Paul II et le Patriarche Theoctist
 

Un écho spirituel de l'unité
An Address given by Vassula Ryden to the Ecumenical Conference of the World Council of Churches
 

"Unity, Virtue of Love"
This book of extracts from the Messages reveals to us how God is telling us, today, that unity among Christians is essential to bring peace, love and reconciliation into the world.

Vote to Celebrate the Feast of Easter all in one dateOneDate.org - Vote to Celebrate the Feast of Easter all in one date

 
 
MESSAGE DU JOUR:

Le langage de Ma Croix
 
PRECEDENT:

L'Avocat
 
 
 



Recherche rapide

© Vassula Rydén 1986 Tous Droits Réservés
X
Enter search words below and click the 'Search' button. Words must be separated by a space only.
 

EXAMPLE: "Jesus Christ" AND saviour
 
 
OR, enter date to go directly to a Message