DHTML Menu By Milonic JavaScript

Français » Historique » Ecriture des Messages » L'abbé René Laurentin interviewe Vassula »

L'abbé René Laurentin interview Vassula

Extrait d'une rencontre de l'abbé René Laurentin avec Vassula en 1989.

R. Laurentin: Ce n'est même plus votre écriture, c'est celle de quelqu'un d'autre. Et bien que ce soit votre main, un graphologue n'oserait affirmer que c'est la même personne.

Vassula: Oui, mais Jésus m'a dit et montré clairement que cette écriture n'est pas une écriture automatique, comme le supposent certaines personnes. Un jour, Il m'a dit: "Aujourd'hui, tu écriras Mon message avec ta propre écriture, de façon à ce que ceux qui n'ont pas bien compris la Grâce que J'accomplis avec toi puissent comprendre, et Je t'ai doné aussi la Grâce d'entendre Ma voix. Laisse-Moi aujourd'hui te dicter seulement. Ecoute-Moi et écris."

R. Laurentin: Ici, Vassula me montr son cahier où l'écriture change pour le message qui suit: sa petite écriture sensible à elle commence:

'Vassula, les jours sont comptés maintenant.'

Et ce message de deux pages s'achève par ces mots (toujours de l'écriture personnelle de Vassula):

'Voilà pour ceux qui pensent que ta main est poussée par moi, sans que tu entendes et comprennes que Moi le Seigneur, Je t'inspire. Maintenant, continuons de la manière que J'aime, ma Vassula.'

Et ici, la grande écriture reparaît:

'Reçois Ma Paix, sois alerte'.

Non, Vassula n'est pas dans une dépendance mécanique et robotique. Elle est inspirée, et non manipulée. Elle s'explique avec une parfaite spontanéité. Elle est libre, calme, heureuse. C'est moins une dépendance qu'une réceptivité. Rien d'une contrainte, mais un accueil d'amour. Je lui fais préciser.

Mais ces messages, est-ce votre main qui marche, ou bien est-ce dicté à l'oreille?

Vassula: Dicté à l'oreille!

R. Laurentin: Mais vous disiez que votre main était mue en quelque sorte.

Vassula: Oui, c'est simultané. Au début, Il guidait ma main sans dicter. Un jour, Il m'a dit: "J'aimerais que tu apprennes à entendre Ma voix: la voix intérieure". Et en six semaines, j'ai appris à entendre Sa voix. C'est une dictée, mot après mot, et parfois, il y a des mots que je ne comprends pas. Je dois les chercher dans le dictionnaire.

R. Laurentin: Même en anglais, certains mots vous embarrassent?

Vassula: Oui, il y a des mots que je ne connais pas. D'autres fois, Il me donne tout le paragraphe en même temps, et j'ai à me débrouiller pour l'écrire avant de l'avoir oublié. Mais si j'oublie, Il me rappelle le mot que j'ai sauté. Un jour, Il m'a invitée à me confesser, j'étais contre. Je voulais effacer la phrase commencée, et Il m'a bloqué la main. C'était comme si le crayon était tombé dans un trou. Alors j'ai poussé avec l'autre main que je sentais plus libre. Et le crayon n'a fait qu'un tour dans ma main, il a sauté, et ma main s'est renversée en arrière.

R. Laurentin: La différence de graphie est patente. Quand Vassula écrit sous dictée, c'est une grande écriture aux lettres très hautes.. Quand elle écrit d'elle-même pour commenter, préciser, c'est sa petite écriture fine et sensible. Vassula écrit d'ailleurs deux fois: en un premier temps, rapidement, puis recopie de manière plus soignée, en éliminant ce qui est privé.

Vassula: Quand je recopie, Il me corrige.

R. Laurentin: Mais entre les mots, vous dessinez parfois des coeurs, beaucoup de coeurs.

Vassula: Cela signifie le Sacré-Coeur.

R. Laurentin: Et cela aussi s'impose à votre main?

Vassula: Oui. D'autres fois, c'est un poisson (symbole du Christ).

R. Laurentin: Vous disiez tout à l'heure: Il est transcendant et proche, adorable et intime. Comment conciliez-vous cette familiarité avec l'adoration?

Vassula: D'abord, j'écrivais assise. Maintenant, j'écris à genoux devant une petite table, dans ma chambre où il y a une dizaine d'icônes. Au début, je n'étais pas à genoux, mais quand je comprenais vraiment le message,je comprenais aussi la grandeur du Christ. Il m'a dit : "Vassula, est-ce que Je ne mérite pas plus que cela?" Depuis lors, je me tiens toujours à genoux.

R. Laurentin: Et cela dure...

Vassula: Cinq heures, parfois six: quatre le matin et deux l'après-midi.

R. Laurentin: Donc, vous ne faites pas qu'écrire, vous priez, vous demandez?

Vassula: Oui, je lui réfère tout. Il m'a dit qu'il ne faut jamais faire un pas sans Lui demander: "Viens vers Moi, demande conseil, et Je te dirai".

 
Historique
L'appel et l'instrument
L'approche par mon ange gardien
Introduction aux Messages
Galeries multimédiales
Ecriture des Messages
    Une enquête du Révérend P. Christian Curty OFM
    Interprétation graphologique de l'écriture de Vassula par J. A. Munier SGF
    L'abbé René Laurentin interviewe Vassula
    Une présentation de l’écriture

L'appel et l'instrument
Un résumé de qui est Vassula et de ce qu'est la "Vraie Vie en Dieu"
 

L'approche par mon ange gardien
Vassula décrit comment sont ange gardien Daniel l'approcha dans ses débuts
 

Introduction aux Messages
Introduction aux Messages par Vassula
 

Galeries multimédiales
Ecouter et voir. Galeries d'images, clips audios, clips vidéo
 

Ecriture des Messages
Informations et images de l'écriture particulière avec laquelle sont écrits les Messages.
 

 
 
MESSAGE DU JOUR:

Je suis en train de révéler au monde Ma Miséricorde et Mon Amour
 
PRECEDENT:

Tu n'as pas peiné en vain
 
 
 



Recherche rapide

© Vassula Rydén 1986 Tous Droits Réservés
X
Enter search words below and click the 'Search' button. Words must be separated by a space only.
 

EXAMPLE: "Jesus Christ" AND saviour
 
 
OR, enter date to go directly to a Message